Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Afrique du Sud - mai 2010 - Kruger National Park (23 et.. FIN !!!)

Publié le par Grégory Lepoutre

Plus qu'environ 2km avant la sortie du Kruger Park...Encore sous le "choc" de ma rencontre avec les Lycaons, je me fais doucement une raison : ça n'est pas cette fois-ci que je verrais Léopard, Guépard, Hyènes (et accessoirement Gnous), mes plus grosses "déceptions"...
 
Je roule doucement vers la sortie quand tout à coup, du coin de l'oeil (gauche), je vois une grosse masse noire que j'ai faillie passer sans voir : un gros mâle solitaire de Buffle est sur le bord de la route, totalement à découvert !!! Quelle opportunité de photo ratée : le temps de m'arrêter et de faire une petite marche arrière, il est déjà rentré dans la végétation (cela dit, cela illustre bien les conditions d'observations habituelles au Kruger en cette saison d'herbes hautes...)
 
Je décide de rester un peu à observer ce monstre de muscles, n'espérant plus grand chose des 2 derniers km vers la sortie... Bien m'en a pris, car les 20' qui vont suivre resteront également gravées à jamais dans ma mémoire !!!
 
Récit chonologique et en images :
 
Le Buffle est maintenant bien tranquille dans la végétation, à environ 5m à gauche de ma voiture...

 

Buffle RSA Kruger 090510 DSC 2746 web
A travers mon pare-brise, je vois au loin (500m ?) 3 rangers armés arriver à pied pour ce qui est sans doute leur tournée quotidienne de surveillance des frontières du parc (lutte anti-braconnage ?)
Ils marchent tranquilles vers "nous", de plus en plus près, et je commence à me dire "ils sont malades ou quoi ?", car ils finissent par s'arrêter (à pied je le rappelle) à moins de 8-10m du Buffle, qui n'a toujours pas relevé la tête de son pâturage... Pour rappel, avec l'Hippopotame, le Buffle est considéré comme un des animaux d'Afrique les plus dangereux pour l'homme, les vieux mâles solitaires chargeant parfois l'homme sans raison apparante...
Les rangers se mettent à trois de front face au Buffle, canon de la Kalachnikov (ou un truc du genre en tout cas) pointé vers le sol, mais l'index pas trop loin de la gâchette... Et ils causent et plaisantent entre eux, tranquille...
Moi, je n'en peux plus, car le moment commence à être surréaliste !

Rangers RSA Kruger 090510 DSC 2725 web
Au bout de 10' environ, le Buffle lève la tête et fixe les 3 Rangers, qui eux, continuenent de causer, un peu moins fort quand même, et en ramenant discrètement l'index sur la gâchette...
La scène se fige ainsi pendant de longues minutes, le face-à-face devient très tendu (surtout dans l'habitacle de ma voiture, LOL D'autant que je ne suis décalé que de 2-3 mètres de la ligne virtuelle reliant le Buffle aux Rangers !!!), mais rien ne se passe, si ce n'est que de plus en plus fréquemment, le Buffle procède à de bruyantes expirations, comme pour impressionner les Rangers qui eux restent de marbre... Mais maintenant, ils ne parlent plus et ne quittent plus le Buffle du regard, rendant la scène de plus en plus hallucinante !!!
Encore de longues minutes ainsi donc, quand soudain le Buffle amorçe un début de charge sur 1 ou 2 mètres puis stoppe sa charge pour se retrouver à environ 5-6 mètres des Rangers qui eux, encore une fois, n'ont pas bronché et sont restés de marbre !! Pas même un soupçon de mouvement de l'index sur la gâchette !!!
Je transpire à grosse goutte dans mon Vitara... ;o)

 

Buffle RSA Kruger 090510 DSC 2752 web
Puis le Buffle fait demi-tour, s'éloigne d'environ 10m, se retourne une dernière fois en faisant un semblant de nouvelle charge, refait demi-tour et disparaît définitivement dans la savanne !!!

 

Buffle RSA Kruger 090510 DSC 2755 web


C'est terminé, les Rangers reprennent tranquillement leur marche...
 
Epilogue :
Je parle avec un des Rangers pour lui demander s'ils n'ont pas eu peur un seul instant ?
Il me répond que non, car ils savaient que le Buffle n'allait pas charger !
Je lui demande comment ils le savaient ?
"Nous l'avions repéré de loin sur la route, et le vent portait notre odeur vers lui, donc même s'il ne relevait pas la tête au début, il savait depuis longtemps qu'on était là, il n'y a eu aucun effet de surprise pour lui, et dans ce contexte il n'allait pas charger, en principe en tout cas ! Si nous étions arrivés de l'autre direction (de derrière ma voiture donc), le vent aurait été contraire, et à cause du virage, on ne l'aurait pas vu à l'avance, on serait arrivés dans son dos, et on se serait tous fait surprendre par la situation... Là, ça aurait été une toute autre histoire !!! Sur ce bonne journée Monsieur, je dois y aller !"
Chapeau !!!
Y'a pas, les Européens que nous sommes avons beaucoup perdu (en général) quant à une bonne lecture de la Nature Sauvage.....
 
Sur ce, je vous remercie d'avoir suivi mon périple Sud-Africain, j'en ai maintenant terminé pour ce récit...

Commenter cet article

les barroudeurs 25/11/2010 17:09


magnifiques photos. Avec quel materiel travaillez vous (taille objectif pour photos des oiseaux)
JPierre


Grégory Lepoutre 04/12/2010 17:22



Merci Jean-Pierre ! Mon optique est un 300mmF4 souvent couplé avec un x1,4